Ma Photo
Blog powered by Typepad
Membre depuis 11/2005

Devenir Fan

audio


  • View My Stats
  • Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Catégories

Albums Photos

Colonne pages

« EROTIC SATIN | Accueil | ATRES VITE...A LA FOLIE »

28 septembre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

psganarel

Un caprice de votre part,
Cet exercice plein de rigidité
Fais monter en moi une effervescence intellectuelle.
Rustique, mon commentaire ne risque pas de me faire, pour vos yeux, un fringuent étalon ailé.
Qu'importe, je gage que votre réponse me remplira de frissons.
Baisers mutins

Claude

A vos rêves insensés et vos rimes toujours renouvellées
L’homme se nourrit de subtiles arabesques sur votre corps dévoilé
Symphonie colorée et étonnante qu’il est plaisant de jouer
Surprenant car rien ne se perd en pareille velléité
Puisque toutes les sensations sont du désir nées

Aux mots écrits avec audace sur une feuille blanche
Suivent des attirances libertines qui sont franches
Aux rimes éparpillées comme les gouttes sur une branche
Répondent le désir de douces caresses sur vos hanches
Aux couleurs qui étonnent comme celles de la pervenche
Jaillit l’envie de humer ce qui avec le quotidien tranche

Conquérir est un jeu qui nourrit de puissants désirs
Celui de servir pour en cette fin septembre vous couvrir
Celui de vous bercer car votre singulière féminité est plaisir
Mais aussi d’ouvrir les bras et ne pas mes doigts retenir
Pour témoigner que votre corps splendide je dois accueillir
Pour aux frissons des émotions de baisers vous couvrir

Votre douceur féminine aime être chauffée par le soleil
Pour que votre aimable sourire ne soit à nul autre pareil
Alors à l’astre du jour dont quelques rayons je cueille
Je les offre à vos monts qui ne sont que merveilles
Mais aussi à vos vallées secrètes sur lesquelles je veille

Il n’est point à punir de caprices de femme
Comme l’homme sensuel ne mérite le blâme
Les secrets sont à découvrir pour nourrir la flamme
Pour puiser sous les draps la douce indécence
Afin qu’une tige nourrisse l’antre et ses fragrances
Et combler les légitimes attentes avec patience

Vérifiez votre commentaire

Aperçu de votre commentaire

Ceci est un essai. Votre commentaire n'a pas encore été déposé.

En cours...
Votre commentaire n'a pas été déposé. Type d'erreur:
Votre commentaire a été enregistré. Les commentaires sont modérés et ils n'apparaîtront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés. Poster un autre commentaire

Le code de confirmation que vous avez saisi ne correspond pas. Merci de recommencer.

Pour poster votre commentaire l'étape finale consiste à saisir exactement les lettres et chiffres que vous voyez sur l'image ci-dessous. Ceci permet de lutter contre les spams automatisés.

Difficile à lire? Voir un autre code.

En cours...

Poster un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.

Vos informations

(Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.)