Ma Photo
Blog powered by Typepad
Membre depuis 11/2005

Devenir Fan

audio


  • View My Stats
  • Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Catégories

Albums Photos

Colonne pages

« Derrière la porte ( la suite ) | Accueil | LA FEMME PAPILLON »

19 mars 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Claude

Mais comment faites-vous pour être autant prolixe dans vos verbes ? Impossible de vous suivre malgré le désir de répondre à toutes vos légitimes attentes faites de féminité raffinée et de sensualité débridée.
Alors je retiendrai de cette missive que mes yeux rêvent de vous déshabiller pour plonger mes yeux dans le sillon entre vos seins aux pointes dardées, pour laisser errer mes mains sur vos monts merveilleux, pour déposer des baisers sur vos jambes élancées. Vous êtes gourmande de sensations et je suis gourmand des plaisirs à vous offrir, de vos lèvres, toutes vos lèvres, aux bouts de vos pieds aux courbes affolantes.
Alors, oui, vous donnez envie de glisser mes douces mains sous les pans de votre robe pour vous emmener plus loin dans l’audace érotique qui vous sied si bien.
Délicieuses surprises à chaque fois mystérieuses et laissant tant de désirs inassouvis.

Pour vous faire plaisir vous qui vibrer sous les rimes :

L’attirance sensuelle que libre vous pratiquez
Se présente comme de diaboliques désirs
Une jouissance onirique sans cesse renouvelée
Qui invite âme et corps dans le bonheur de vous servir

L’épreuve d’un corps à corps nourrit les fantasmes
Ceux de pouvoir dessiner des arabesques sur votre peau
Ceux de présenter mon arbre d’amour à votre abricot
Pour ne jamais regretter profiter de vos pouvoirs de Femme

A vos attentes d’orgasmes toujours renouvelées
Je veux vous envahir de puissants et libertins désirs
Pour faire naitre en vous le trouble de vous laisser aimer
Et vénérer votre féminité traduite dans vos soupirs

A vos écritures passionnées empreints de sensualité
Débordantes de sensualité parce que justement passionnées
Je veux répondre par le rêve de pouvoir en vous m’ancrer
Pour vous donner ce plaisir raffiné et inégalé de m’aspirer

Mystérieuse

A Claude,merci pour le plaisir que vous m'offrez à lire vos vers toujours aussi riche de sensualité...

Claude

Le mystère qui vous enveloppe est grand comme est grand le désir de vous effeuiller pour dénuder votre corps étonnant. Sous une chevelure de feu dans laquelle j’aimerai me bruler les doigts, vous m’envoyez votre regard en coin, provocateur. Et il est une caresse douce qui me fait frissonner, un séisme né dans les épaules et qui glisse inéluctablement dans mon dos pour finir dans mon ventre afin de provoquer des sensations purement érotiques entre mes jambes.
Vous menez la symphonie avec une baguette faite de verbes pernicieusement choisis, de fantasmes affranchis des tabous et si votre sensualité épistolaire se rapporte à votre élégante beauté, vous êtes l’égérie de cette toile tissée (toute ressemblance avec des propos connus est fortuite !).
Pour guider les quelque vers que je vous envoie de temps à autres et que vous soulignez, à mon grand plaisir, comme riches de sensualité, je vous propose mes doigts fins et ma baguette de chair pour objet de vos désirs naturellement hédonistes. Vos légitimes attentes doivent être honorées car il n’est pas plus belle récompense, pour votre servile Chevalier, que de gagner votre reconnaissance.
Baisers complices sur ce morceau de joue laissé apparent et qui témoigne, je n’en doutais pas, de votre joviale élégance mais incorrigiblement mystérieuse.
Et merci également à vous

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.