Ma Photo
Blog powered by Typepad
Membre depuis 11/2005

Devenir Fan

audio


  • View My Stats
  • Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Catégories

Albums Photos

Colonne pages

« " EPHEMERE" | Accueil | LE REVE »

23 mars 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Claude

Caché derrière la porte pour écouter vos divins désirs et lire vos sensuelles intentions, voire vos audaces hédonistes, je vous sais joueuse car votre élégance, arme redoutable, fait votre force. Difficile à vous affronter d’autant plus que je sais désormais, à ce que vous avez à mon grand plaisir dévoilé, votre regard coquin empli d’émotions. Un regard qui est une invitation, qui vous rend audacieuse latente et dans lequel il est délicieux de lire vos pensées pour apprendre à vous connaître. Vous êtes désobéissante et rebelle, peut être, et c’est sans doute en cela que votre charme est si impétueux. Vous n’êtes pas innocente, c’est sûr, et c’est pourquoi il est un jeu hédoniste de tenter de vous plaire pour avoir les faveurs de la Reine sur son échiquier.
Vous savez abuser de votre charme si délicieusement féminin par votre écriture source de tant d’évasions magiques, vos provocations toujours d’un raffinement singulier, vos mots justes choisis avec attention, les flashs colorés que vous dévoilez de vous, vos fantasmes innombrables que vous offrez en tendre Maîtresse pour satisfaire l’Homme qui vous plait dans l’homme. Et c’est pour cela qu’il est une jouissance indicible que de découvrir la Femme qui sommeille chez la femme et plus particulièrement chez le mystérieux succube que vous incarnez à merveilles. Comme dans votre dernier épisode de ce conte qui est sans cesse alimenté par votre imagination, il me plait de savoir, il me plait de connaître les limites de votre sensualité érotique d’une Femme peu ordinaire.
Vous êtes Femme et il est agréable de découvrir votre requête érotique qui offre le plaisir d’imaginer un abandon sensuel sans condition à vos lubriques intentions. Et l’image de votre croupe ne peut que m’inspirer respect et dévotions. Et si vous trouvez plaisir à sentir ma main claquer vos fesses d’une rondeur parfaite pour admirer les traces rouges zébrer la peau blanche de votre cul, pour admirer les ondulations de votre chair aller et venir de vos cuisses à vos reins. Je veux bien malgré votre vaine résistance que le plaisir dissimule, claquer vos globes charnus pour vous entendre gémir et constater que, par votre impudeur, le désir coule de votre ventre pour inonder les plis de votre sexe entrouvert. Sans doute vous demanderais-je t’écarter vos fesses pour me dévoiler la grotte étoilée qui orne le centre de ce sillon toujours caché afin de venir y déposer un baiser puis masser de mon bourgeon enflé cet orifice que la morale réprouve.
Votre silence vaut réponse, j’ai bien noté et si même vous vous reconnaissez insoumise, ma punition n’est que récompense à votre corps aux multiples merveilles et votre esprit pervers.
A vos baisers qui ne sont pas innocents et par ce fait source de frissons, je vous glisse mes serviles intentions pour poser mes lèvres dans le creux de vos reins et éveiller en vous ces désirs si libertins.

Libertin

Te lire est toujours un plaisir source de troubles ô combien exquis.

Que j’aime le personnage de cette femme, libre, épanouie et en même temps toujours en quête de sensualité, de délicieuse malice, de délicate séduction, comme avide des plaisirs les plus charnels, adepte d’un abandon des plus savoureux à l’emprise de ses sens.


Baisers libertins.

L"

Mystérieuse

A Claude: quelle belle réplique à mon écriture.Vous vous plaisez à reprendre les mots qui vous ont le plus marqué, pour les remodeler et en traduire leur signification.C'est en cela que j'aime préserver mon mystère , pour ainsi engendrer les images d'une femme en quête perpétuelle d'une érotisme , certes raffiné, mais sans tabous , ni frontière. Par l'entremise d'une perversité , je vous l'accorde parfois manipulatrice , elle s'aventure sur des chemins semés de braises érotiques dont elle réclame inconsciemment qu'on vienne eteindre les brulures ...
A L:L'emprise des sens pour l'empire des sens ...tout un programme en volupté...Je l'aime aussi cette femme pour sa liberté érotique, sa nouvelle liberté!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.