Ma Photo
Blog powered by Typepad
Membre depuis 11/2005

Devenir Fan

audio


  • View My Stats
  • Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

Catégories

Albums Photos

Colonne pages

« LES AMANTS DIABOLIQUES ( reprise et suite) | Accueil | LES AMANTS DIABOLIQUES ( suite) »

18 juin 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

The Blade

Bonjour, c'est pour la fessée du jour !! ;op

Je constate a nouveau les indices de la spontanéité avec laquelle vous jetez sur la toile vos déviances sensuelles. Vous oubliez alors de vérifier vos terminaisons. La "proie charnelle" est-elle prête à dévorer ou à être dévorée ? (est-ce un lapsus ? tant l'infinitif induit plus une action qu'un participe passé)
Les sensations semblent vous pénétrer pendant vos écrits et le liquide froid qui était sensé s'être immiscé passe au présent (oui, je sais, c'est l'oubli d'un accent, mais je suis persuadé que certaines fautes sont liées à un inconscient lattent qui cherche à s'exprimer)
Par contre, vous n'avez pas d'excuse pour le "voulez-tu", je ne crois pas que Max soit encore à hésiter entre le vouvoiement et le tutoiement (rire)
Et pour finir, la blague du jour : c'est quoi du marbre fois ? (re-rire)

Haha ! c'est à présent Max qui joue avec l'inconscient de Liz. Mais c'est qu'il est souple, l'animal !! Pour lui malaxer les seins avec virilité et laper son sexe avec une douceur féminine, tout cela en disséminant quelques nuages de parfum bon marché et allant faire claquer la porte d'entrée pour tromper ses sens aiguisés…
Mais quel dommage que cette troisième personne ne fut que fictive. Il m'aurait plu que vous nous relatiez un trio organisé sur le marbre d'une cuisine contemporaine, mélange de douceur/chaleur et de froideur/dureté…
Alors comme ça vous avez une cuisine avec un plan de travail en marbre… et vous en êtes contente ? je veux dire question entretien… oui, parce que question confort pour des dégustations charnelles, j'imagine que vous ne vous n'en êtes plus à la période d'essai… (re-re-rire)
J'aime beaucoup quand vous ajoutez à vos textes délicats et empreints de retenue quelques mots ou expression plus crus, pas forcément dans la bouche des personnage. Ca donne un effet de coup de fouet, alors qu'on se sentait sur un nuage, un nouveau paradoxe, mélange d'enfer et d'eden.

Mysterieuse

A The Blade:permettez moi , de vous retourner la féssée.Est ce votre spontanéité à commenter mes textes qui vous trouble au point d'oublier l'accent du a de "à nouveau" et d'être généreux en t dans "latent" ou bien encore d'omettre que les personnages sont deux et donc affublés d'un S (sourire, re sourire et encore sourire)
J'avoue vous laisser quelques erreurs ,vous finiriez par vous ennuyer.
Souple Max , testez , vous verrez que tout cela est très possible ...
Je vous laisse espérer , la nouvelle est loin d'être achevée, et Liz est loin d'être une femme bien rangée derrière une barrière de tabous...
Parlez vous du mot "baiser"? En vérité j'adore ce mot ...aucune vulgarité mais de la puissance!
Enfin j'avoue , je me laisse parfois emporter par mes écrits ,l'imaginaire est parfois si proche de la réalité...

eddy

Je pensai que tu avais fini d'écrire ce texte (snif), mais c'est avec grand plaisir que je vais suivre la suite.
De toute façon c'est toujours un plaisir.

The Blade

(sourire) Je prends cette fessée avec délectation et vous remercie de me faire part de votre opinion. En effet, je devrais probablement appliquer les conseils que je distribue, plus souvent. Je vous remercie d'ailleurs de me donner de quoi remplir mes commentaires ;o)
Pour ce qui est de tester cette position, cela ne me pose pas de problème, mais c'est pour le coup de la porte, je ne suis pas sûr d'y arriver…(rire)
Tant qu'il y a de la vie, dis-t-on ? Alors, en effet, j'espère, comme à chaque page de roman qu'on tourne ou chaque matin qui se lève.
Et j'ai pleine confiance dans les aptitudes d'Elisa à jouir de la liberté qu'elle a recouvré.
Je parlais effectivement de ce mot, j'avais aussi trouvé l'expression "petit cul" (qui est une des miennes, tant je voue une adoration pour cette partie du corps féminin) dans un de vos anciens textes. Mais je ne trouvais pas cela vulgaire, je trouve juste que cela rajoute un petit grain de sel dans ce met somptueux.
Au plaisir de lire vos prochains mots.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.